Si je t’oublie Ô Arménie

Je m’appelle Israël et je suis un pays heureux, malgré les innombrables tentatives pour m’éradiquer de la surface du globe. Depuis les temps immémoriaux où D’ieu m’a donné aux Hébreux, puis celui où les hommes m’ont reconnu comme appartenant aux Lire la suite…

Par Yaël, il y a

Monolithe

Quand deux solitudes se rencontrent, De celles qui se revendiquent, Elles s’épient, elles s’affrontent, Feignent d’abord d’être apathiques, Puis s’entrelacent dans les galipettes De leurs convictions girouettes. Elles s’annoncent implacables Quand elles sont vulnérables. Elles s’affichent inaltérables, Mais mourront d’être Lire la suite…

Par Yaël, il y a